Les instruments

Le saxophone baryton

Saxophone Baryton

Le Saxophone Baryton

Déposé le 21 mars 1846, le brevet du Saxophone de son inventeur belge Adolphe Sax (1814-1894), surprend par ses formes et son timbre absolument nouveaux. Sa facture est de forme droite ou courbe (en forme de pipe). Découvrons le Saxophone Baryton.

Les débuts

À ses débuts, fabriqué en Ut et en Fa, il a du mal à s’imposer. Même si Berlioz en fait l’éloge, et que Georges Bizet l’utilise dans l’Arlésienne. La musique militaire l’accepte en le fabricant en Sib et Mib (instrument transpositeur), où il obtient un certain succès.

Enseignement

Adolphe Sax créait en 1857, la classe de Saxophone au Conservatoire de Paris. Elle sera fermée en 1870 pour rouvrir en 1942. Année où en France, Marcel Mule (1901-2001) fondateur de l’école française de saxophone, prend en charge la classe au conservatoire, et ce, jusqu’en 1967.

Conception

Le Saxophone Baryton est un instrument à vent, de conception conique et en métal… pourtant appartenant à la famille des bois, à anche simple et battante. Sa particularité est d’être un instrument octaviant, c’est à dire qu’en changeant de registre, les doigtés restent identiques. Le Saxophone comprend 5 parties : le bec (anche de roseau, ligature et couvre bec), le bocal, le corps, la culasse et le pavillon. Son timbre est doux, chaud, rond, brillant. 14 tailles ont été conçues à l’origine mais 7 seulement sont utilisées aujourd’hui, dont: Le Saxophone Baryton (Mib).

Styles musicaux

Le Saxophone Baryton est un instrument sonnant une octave en dessous de l’alto. Il fait partie des instruments les plus graves de la famille. Il est une pièce majeure et incontournable des quatuors de saxophones, des orchestres d’harmonie, orchestres militaires et big bands.
Depuis les années 2000, il rencontre un franc succès en musique de chambre et formations les plus variées, quelques exemples : “L’Ombre d’un ange” (2004) de Marie-Hélène Fournier (1963) “Dream in a bar” de Christian Lauba (1952). Jacques Baguet, Serge Bertocchi barytonistes classiques se distinguent comme spécialistes reconnus. En jazz, un des plus grands, Harry Howell Carney (1910-1974), musicien du big band de Duke Ellington, l’incarna le mieux dans des chorus célèbres.

Découvrez Sight-O, première méthode en ligne de déchiffrage. Les 508 exercices originaux pour le Saxophone Baryton sont ultra progressifs, pour tous les niveaux. Grâce au Cache animé de Sight-O, vous apprendrez progressivement et dans la bonne humeur, à améliorer votre lecture de partition.

L'auteur des exercices

Pierre Boutin

Professeur de Saxophone titulaire du Certificat d’Aptitude. Chef d’orchestre et compositeur, ancien directeur d’établissement. Membre du Quatuor de Saxophones de France.