The instruments

Le basson / fagott

Basson / Fagott

Le Basson / Fagott

Le Basson apparait en Italie au tout début du XVIIème s. (en 1602 plus précisément) sous le nom de “Fagotto” (en italien), “Fagott” en allemand.

L’histoire d’un nom

Pourquoi ce nom ? D’après P. M. Mersenne (1588-1648), parce que “les Grands Hautbois” se brisent en deux parties pour pouvoir être portés et maniés plus commodément; c’est pourquoi on les appelle “fagots” à raison qu’ils ressemblent à deux morceaux de bois qui sont liés et fagotés ensemble (sic). Du XVème au XVIIème s. une abondante terminologie désigne beaucoup d’exemplaires du même type. D’autre part au moyen âge, le “Cervelas” au doux nom de “Basson de saucisse” deviendra à la renaissance “Dolcian”, “Gros bois”, “Bas son” et qui sera admis “Basson”, dans son acceptation moderne.

L’instrument

D’où qu’il provienne, qu’il s’appelle Fagotto ou Basson et quelle que soit l’étymologie de ses diverses désignations, l’instrument sera connu et utilisé dans toute l’Europe dès le début du XVIIème s. C’est un instrument de musique à vent de la famille des bois à anche double. Il est fabriqué en bois précieux.

Basson
Basson

Deux systèmes

Aujourd’hui, il existe deux systèmes de Basson : l’un, le Basson français (dit Buffet), au clétage différent, l’autre, le Basson allemand (dit Heckel), appelé “Fagott”, avec plus de résonance et d’homogénéité. Le Basson français est en palissandre de Rio, le Basson allemand est en érable verni.
Depuis ces dernières années, le système allemand s’est implanté dans le monde entier et même en France. Ceci peut s’expliquer par plusieurs critères, certainement liés à la facture instrumentale, au talent des musiciens, à la recherche d’une uniformisation d’un son orchestral, sur la demande et préférence de certains chefs d’orchestres.

Répertoire

Si au XVIIIème et XIXème s., dans le répertoire symphonique, le Basson était surtout employé pour doubler la Contrebasse ou le Violoncelle, au XXème s. il acquiert un statut d’instrument soliste. Citons la célèbre partie du “Grand-père” dans Pierre et le Loup de Serge Prokofiev (1891-1953), et aussi dans Grieg, Dukas, Stravinsky. De même que dans la musique baroque, classique, romantique, contemporaine, moderne et en musique de chambre.


Découvrez Sight-O, première méthode en ligne de déchiffrage. Les 568 exercices originaux pour le Basson sont ultra progressifs, pour tous les niveaux. Grâce au animated Mask de Sight-O, vous apprendrez progressivement et dans la bonne humeur, à améliorer votre lecture de partition.

L'AUTEUR DES EXERCICES

Pierre Boutin

PIERRE BOUTIN

Professeur de Saxophone titulaire du Certificat d’Aptitude. Chef d’orchestre et compositeur, ancien directeur d’établissement. Membre du Quatuor de Saxophones de France.

LE PROFESSEUR RÉFFERENT

Daniel Neuranter

DANIEL NEURANTER

Professeur de Basson et Contrebasson, titulaire du Certificat d’Aptitude. Basson solo de l’Orchestre de la Garde Républicaine.