L’Opéra : ses débuts

l'opéra : ses débuts

L’Opéra, parfois perçu comme une pièce de théâtre mise en musique, est un art particulièrement riche qui regroupe plusieurs disciplines artistiques, telles que la musique, la danse, le chant, la poésie et les arts picturaux et vestimentaires. Opéra, qui signifie “Œuvre“ en italien, suggère la quintessence de ce que représente le genre pour ses créateurs : la perfection et la réunion de tous les arts dans une même création. Très souvent, les sujets prennent part dans la tragédie ou le drame. Tout comme le théâtre, l’Opéra est divisé en plusieurs actes et les textes y sont chantés et non récités. Découvrez les débuts de l’Opéra.

 

La naissance de l’Opéra

Pour retrouver les débuts de l’Opéra, nous devons remonter jusqu’à l’Antiquité. En effet, à cette époque, en Grèce antique, chanter faisait partie des habitudes des Grecs. Pendant les représentations théâtrales, un chœur, que l’on nommait Coryphée, intervenait lors des discussions des sentiments. Par la suite, au Moyen- Âge durant les messes, certains versets de la Bible étaient mis en scène et en musique. Et c’est enfin en Italie que nous retrouvons un des premiers éléments de l’Opéra : Le récitatif.

À la Renaissance, des pièces polyphoniques d’inspiration profane, du nom de madrigal italien, étaient très appréciées de la population. Toutefois, la compréhension des paroles des chanteurs était difficile puisqu’ils interprétaient à la fois un texte conséquent et une mélodie riche. La solution apportée, qui fut trouvée par un groupe de musiciens du nom de “La Camerata Florentina “, était de réciter le texte avec très peu d’accompagnement musical. De là est né le récitatif.
Claudio Monteverdi est celui qui a composé en 1607 l’un des tout premiers Opéras de l’histoire en s’inspirant des idées de “La Camera Florentina” : l’Orféo. Avant lui, Jacopo Peri composa Dafne à Mantoue en 1598. À l’époque de Monteverdi, la musique était au service du texte, qui était une priorité. L’Opéra fut un grand succès national : Il arrivait aux chanteurs d’être suspendu par des harnais, des machines faisaient apparaitre de larges décors et des fumigènes étaient utilisés.

Peu à peu, Monteverdi ainsi que ses élèves et ses successeurs, vont donner de l’importance à la musique. Elle devient l’interprète des sentiments. Les mots étaient donc répétés et les syllabes allongées.

C’est en 1700 que cette façon de chanter devient un des éléments les plus importants de l’Opéra. On l’appela Aria, aujourd’hui appelée Air.

L’Opéra en France : 

L’histoire, les transformations et les évolutions de l’Opéra diffèrent selon les pays, suivant les goûts et traditions locales. Grâce au cardinal Mazarin, c’est en 1645 que l’Opéra fait son entrée en France. La troupe originaire de Venise, emmené par Mazarin, joua La Finta Pazza à la cour de Louis XIV. La représentation a eu un franc succès. Le premier Opéra Français vit le jour seize ans plus tard : Pomone, de Robert Cambert et Pierre Perrin.

Grâce à Jean-Baptiste Lully, musicien de Louis XIV, la première école d’Opéra ouvra ses portes en France au début du XVIIème siècle. Les compositions de Jean-Baptiste Lully constituaient une réelle source d’inspiration pour des compositeurs de renom tels que Piccinni, Gluck et Jean-Chrétien Bach.

Au XIXe siècle, l’Opéra était au cœur des grands succès musicaux en France et conquis les autres pays comme la Russie et l’Allemagne.

Le récitatif est l’un des deux styles les plus caractéristiques du Chant Grégorien. Découvrez-en d’avantage en lisant notre article sur la musique du Moyen-Âge 

 

L'opéra : ses débuts

Les décors et les costumes de l’Opéra

Au début du XVIIIème siècle, les éléments du décor n’étaient perçus que comme des éléments pour situer l’action des Opéras, mais c’est à la fin du XVIIIème que l’on commença à considérer celui-ci comme un élément fondamental du spectacle.

À la fin du XVIIIème siècle, la représentation scénique avait une place dominante dans les opéras de la période révolutionnaire. Les décors devaient être imposants, plus spectaculaires visuellement et plus prosaïques pour supporter les nombreux figurants sur scène. Avant cela, dans les dernières décennies de l’Ancien Régime, les costumes et les décors étaient des mises en scène des facteurs de nouveautés théâtrales.

Albert Alfred-Marie-Vincent était dessinateur de costumes. Il réalisa de nombreuses estampes d’artistes en costume de scène entre 1820 et 1840 pour les Opéras tels que Les Huguenots et Cendrillon. Ayant surtout une activité liée au théâtre à l’Opéra, il illustra les Bals de l’Opéra et de la Renaissance et a également dessiné des costumes pour l’Opéra-Comique et le Théâtre-Français.

Le décor, le costume et la performance scénique sont liés à la même cause : le désir d’éblouir le public et de les émouvoir. Cette exigence a conduit au développement de l’Opéra et surtout l’Opéra-Comique, comme un art complet.

 

L'opéra : ses débuts

Pomone : Le premier Opéra français

Premièrement, l’un des premiers musiciens à composer des opéras en français est Robert Cambert, compositeur né à Paris en 1627, considéré aujourd’hui comme le “père“ de l’Opéra français. Il collabore avec le poète Pierre Perrin qui obtient le privilège de l’académie royale de Musique créée en 1669.
Pour l’inauguration du premier théâtre lyrique parisien en 1671, ils composèrent ensemble l’opéra Pomone. Le jour de la première représentation, les billets se vendirent jusqu’à 15 livres. L’année qui suivi, Cambert, évincé de la scène lyrique, poursuivi sa carrière en Angleterre pour y recréer certaines œuvres qu’ils avaient composées avec Perrin.

L’œuvre connu un réel succès et resta à l’affiche durant plusieurs mois. Elle ne connut pas moins de 146 représentations, sur treize mois. Les rôles principaux étaient tenus par Mlle Cartilly (Pomone) et François Beaumavielle (Vertumne).

Pomone est divisé en 5 actes et un prologue :

    • Prologue : La Nymphe de la Seine et Vertumne, Dieu champêtre, admirent la puissance de Louis XIV et rendent hommage à la beauté de Paris et de la Seine
    • Acte I : Les vergers de Pomone
    • Acte II : Un parc de chênes
    • l’Acte III : Rochers et verdure
    • Acte IV : Jardin et berceau de Pomone
    • l’Acte V : Palais de Vertumne

 

L'opéra : ses débuts

Les différents types d’Opéra

L’Opéra ne cesse d’évoluer et se présente sous différentes formes. Tout dépend du caractère de l’histoire racontée. Il peut s’agir d’une comédie ou d’un drame.

L’Opéra-seria

L’Opéra-seria qui est un genre italien était très “tendance” au cours du XVIIIème siècle. L’Opéra-seria est une œuvre codifiée, composée d’une ouverture et de 3 actes. Les compositeurs s’inspirent souvent de la mythologie gréco-romaine comme thème. Tamerlano de G.F. Haendel compte parmi les œuvres les plus populaires.

La Tragédie Lyrique

La Tragédie Lyrique fut le genre le plus joué en France. Elle à connu son succès entre le XVIIème et XVIIIème siècles et ce grâce à Jean-Baptiste Lully qui voulait se différencier de l’Opéra italien. Toutes les disciplines telles que la musique, le texte, et la danse ont une place importante dans la Tragédie Lyrique.
Tout d’abord, les Tragédies Lyriques sont généralement composé d’une ouverture, d’un prologue et de 5 actes, les solistes, les récits, les chœurs et les danses ont chacun un rôle à jouer. L’Opéra-Ballet détrônera la Tragédie Lyrique à la suite du décès de Louis XIV.

L’Opéra-Ballet

Ce genre d’opéra est apparu au XVIIème siècle. Il comprend 4 ou 5 actes tous indépendants des uns des autres mais basé sur le même thème. C’est une œuvre conçue pour divertir le public, la danse a un rôle très important et l’histoire a un aspect plus simple. Parmi les œuvres les plus célèbres du genre opéra-ballet, il y a les Indes Galantes de Rameau.

Le Grand Opéra

Tout d’abord, le Grand Opéra est un genre français qui a vu le jour à Paris au XIXème siècle et qui a rencontré son succès entre les années 1830 et 1870. Il est composé de 4 ou 5 actes ainsi que d’un grand Ballet. Cette œuvre réunit des chœurs, plusieurs solistes et un grand orchestre c’est ce qui fait sa particularité.
Les thèmes de ce genre sont souvent dramatiques. L’histoire met en œuvre des scènes macabres et horrifiantes. Parmi les œuvres du grand opéra il y a Les Huguenots de Giacomo Meyerbeer.

L’Opéra-Bouffe

L’Opéra-Bouffe est apparu en 1855 et ce grâce à Jacques Offenbach qui a réalisé des œuvres comiques et légères. Le genre Opéra-Bouffe met en avant plusieurs protagonistes. Les Brigands, de J. Offenbach figure sur la liste des Opéra-Bouffe les plus connus.

L’Opéra Wagnérien

Le compositeur Allemand Richard Wagner est l’un des plus emblématiques compositeurs d’Opéra. Son style est basé sur le leitmotiv, la mélodie continue et le chromatisme, le tout exécuté par un orchestre aux dimensions impressionnantes. Pour jouer pleinement son rôle, l’orchestre utilise des instruments parfois peu répandus comme le Tuba wagnérien. Le style Wagnérien nous rapproche d’un monde légendaire, peuplés de dieux, d’êtres fantastiques, de chevaliers, de princesses mais aussi de la sagesse qui reflète la condition humaine, sur la passion émotionnelle et sur le sacré. 

Parmi les œuvres les plus célèbres de Wagner, L’Or du Rhin, composée en 1854 et Le Vaisseau fantôme, composée en 1843.

 

l'opéra : ses débuts

Conclusion

L’Opéra est né de la volonté de fusionner plusieurs arts : la musique, le théâtre, les arts visuels et la danse. Il connut une riche et lente évolution, mais ne fût jamais totalement abandonné. Grâce à l’apport de Wagner, l’Opéra a également inspiré la naissance du cinéma, qui lui a pris le “relais”. C’est avant tout une œuvre qui invite le spectateur à rêver, rire, prendre peur, pleurer mais aussi réfléchir sur sa propre condition.

 

Cet article vous a plu ? Ces informations vous ont été utiles ? Faites-en profiter vos collègues, vos amis, vos élèves… Partagez-le !

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Qui sommes nous ?

Sight-O est la toute première méthode en ligne interactive d’apprentissage du déchiffrage. Découvrez Sight-O, la méthode en ligne évolutive pour apprendre à lire rapidement une partition et profiter, surtout, du plaisir de la musique.

Articles récents

Newsletter

Rejoignez + de 2000 abonnés !

Ces articles pourraient vous plaire

Notre offre

Testez Sight-O gratuitement pendant 7 jours, sans engagement ni carte bancaire !