La famille des instruments à percussion

La famille des instruments à percussion

Depuis l’Antiquité, les instruments à percussion accompagnent la musique, les danses et les rituels des peuples. En Occident, ils se fondent progressivement dans l’orchestre en formant une partie de plus en plus imposante. Au fil des années, leurs différents rôles ont évolué ainsi que leur effectif. Des instruments de musique de culture non occidentale, se sont ajoutés aux percussions traditionnelles, formant ainsi une source d’inspiration plus importante pour les compositeurs.

 

L’origine des instruments à percussion

La Timbale semble être à l’origine de l’utilisation des percussions dans la musique occidentale. Dès l’Antiquité, cet instrument de musique était souvent associé aux Trompettes pour en rehausser l’éclat. Plus tard, elle occupera une place de choix dans la musique royale, la musique de cour et même la musique religieuse de Bach ou de Haendel.

La Timbale a fini par trouver sa vraie personnalité à l’époque Romantique : c’est à ce moment qu’elle reçoit le titre d’instrument de musique. Les œuvres de Beethoven, Brahms, de Tchaïkovski, de Wagner mais surtout de Berlioz témoignent de cette évolution. Par exemple, l’utilisation des Timbales chez Beethoven sert d’abord à imposer le rythme à l’orchestre, à conclure un accord ou à attaquer en solo une phrase rythmique, tandis que Brahms insiste plus sur la couleur des sons. Les Timbales sont parfois utilisées comme soutien pour les instruments solistes de l’orchestre.

Au Moyen Âge et à la Renaissance, les percussions jouaient généralement un rôle secondaire dans la musique instrumentale profane. Mais ce rôle changera peu à peu. Ainsi au XIIe siècle, les percussions se consacreront à la musique militaire, où on les mélange aux Timbales et aux Trompettes.

Depuis le milieu du XIXe siècle, l’importance de la percussion s’est considérablement développée et a atteint un rôle de premier plan durant le dernier tiers du XXe. Depuis Berlioz, son influence et son impact sont considérables. Ce dernier a créé un orchestre de percussions à l’intérieur du grand orchestre symphonique : il écrit pour deux Timbaliers utilisant au moins huit Timbales dans la plupart de ses œuvres. Dans son Requiem de 1837, Berlioz disposait de 8 Timbaliers pour 16 Timbales.

Outre Berlioz, c’est notamment hors de France que l’usage des percussions sera approfondi, plus particulièrement en Russie et en Espagne avec les compositeurs Nikolaï Rimski-Korsakov et Manuel de Falla. Ainsi, en raison d’un intérêt marqué pour le rythme, le début du XXe siècle assiste à l’augmentation de la section des percussions dans l’orchestre. Le rôle et l’importance de cette famille d’instruments a évolué pour passer d’un rôle secondaire à un rôle de premier plan. Elle s’enrichit avec de nombreux instruments et la liste des œuvres qui lui sont consacré ne cesse de s’allonger. Nous pouvons affirmer que la famille des percussions fait aujourd’hui partie intégrante de l’orchestre, au même titre que celles des cordes et des vents.

 

La famille des instruments à percussion
Manuel de Falla

La famille des percussions

La famille des percussions se compose de divers typologies d’instruments.
Nous pouvons y retrouver des sous-familles classées de deux manières :

  • Les instruments de musique avec des sons déterminés, ceux qui produisent des sons à hauteurs reconnaissables (Timbales, Métallophone, Marimba, etc)
  • Les instruments aux sons indéterminés, sans que nous puissions clairement reconnaître une hauteur de son (Grosse caisse, Cymbales, Triangle, etc)

Ou bien, ils sont classés selon leur matériau de base :

  • Les peaux : les Timbales, la Caisse claire, les Bongos, la Grosse caisse…
  • Les bois : les Claves, le Wood-block, le Temple-block, le Guiro…
  • Les métaux : les Cymbales, le Triangle, le Gong ou Tam-tam, les Cloches…
  • Les claviers et lames sonores : le Marimba, le Célesta, le Xylophone, le Métallophone, le Vibraphone, le Glockenspiel…

La Timbale est l’instrument le plus fréquemment présent, elle est situé la plupart du temps à l’arrière de l’orchestre. Trois à quatre Timbales, chacune accordée sur une note différente, sont frappées par des mailloches.

Non loin de la Timbale peuvent se trouver le Gong, la Cymbale, le Triangle, la Grosse caisse et la Caisse claire.

 

La famille des instruments à percussion
Instrument Wood-block

Vous souhaitez en savoir plus sur la famille des instruments à vents ? Nous vous donnons toutes les informations dans cet article.

Les instruments à percussion

Du bruit sourd et puissant de la Grosse caisse, à celui des Clochettes, au roulement du Tam-tam ou encore aux notes claires du Triangle, les percussions produisent d’innombrables sons.

Les principaux instruments de percussion sont les Timbales. Comme la Trompette dans l’ensemble de cuivres, les Timbales sont des instruments militaires utilisés au combat pour transmettre des ordres. Aujourd’hui, un orchestre symphonique se compose de trois à quatre Timbales, aux côtés de bon nombre d’autres instruments.

Voici une courte présentation de quelques-uns d’entres eux :

Le Marimba

Le Marimba est un instrument de percussion majestueux et populaire dans l’entièreté de l’Amérique latine. Ce serait un mélange du Balafon africain et d’instruments précolombiens. Il s’est totalement intégré dans la musique traditionnelle locale. C’est au Guatemala et au Salvador, que le Marimba prend sa forme la plus sophistiquée.

Aujourd’hui, de plus en plus de compositeurs venant de l’occident l’intègrent dans leurs œuvres orchestrales et créent pour l’instrument des pièces solistes ou de musique de chambre.

 

Déchiffrage sight-o

Le Tambour de basque

Le Tambour de basque, également connu sous le nom de Tambourin, est un instrument de percussion répandu et renommé qui fait partie de l’orchestre. Le Tambourin se compose d’un court cylindre en bois qui agit à la fois de manche et comme une petite caisse de résonance, dont le diamètre varie de vingt à cinquante centimètres. Sur le dessus du Tambourin est tendue une membrane en peau d’animal qui sert de surface de percussion. Des petites pièces de métal sont insérées dans la partie en bois et s’entrechoques lors du jeu sur la peau de l’instrument.

La technique de jeu du Tambourin varie beaucoup selon les civilisations. Certains peuples tiennent le Tambourin d’une main pour ainsi jouer de l’autre et d’autres le tiennent et le battent des deux mains.

À savoir, que dans la plupart des civilisations, les Tambourins sont joués à mains nues, sauf, par exemple, les Tambourins irlandais – aussi appelé Bodhrán – sont joués grâce aux extrémités d’une seule et même baguette.

 

La famille des instruments à percussion
Instrument Marimba

Le Flexatone

Le Flexatone est un instrument de percussion métallique qui a la particularité de pouvoir moduler la note obtenue, en courbant plus ou moins la plaque vibrante. L’effet peut être comique ou inquiétant selon la partition. Son utilisation est très courante dans les bruitages de dessins-animés.

Les Agogo bells

Les Agogo bells sont des instruments à percussion de la famille des percussions idiophones. Sans battant intérieur, cette double cloche possède une forme conique et joue un rôle important dans les structures rythmiques de ses répertoires, à l’image de la Cloche à Cuba par exemple.

Originaire d’Afrique, l’Agogo bells est présent dans les musiques latines, notamment dans les musiques Brésiliennes.

Cette percussion métallophone comprend en général deux cloches coniques dépendantes , mais quelques fois se compose de trois cloches.

Les Agogo bells se frappent avec une batte faite de bois ou de métal et cette cloche peut être disposée dans un ensemble de divers instruments de percussion, comme l’ont démontré de nombreux percussionnistes du XXIe siècle.

 

La famille des instruments à percussion
Instrument Agogo bells

 

Conclusion

Les percussions existent depuis la nuit des temps et ce dans toutes les cultures, notamment dans les musiques d’Amérique, d’Asie et d’Afrique. Elles ont longtemps été sous utilisé en Europe. Cependant, elles sont progressivement fait leur entrée dans l’orchestre vers le milieu du XIXe siècle, et auront fini par voir leur rôle passer au premier plan.

 

Cet article vous a plu ? Ces informations vous ont été utiles ? Faites-en profiter vos collègues, vos amis, vos élèves… Partagez-le !

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Qui sommes nous ?

Sight-O est la toute première méthode en ligne interactive d’apprentissage du déchiffrage. Découvrez Sight-O, la méthode en ligne évolutive pour apprendre à lire rapidement une partition et profiter, surtout, du plaisir de la musique.

Articles récents

Newsletter

Rejoignez + de 2000 abonnés !

Ces articles pourraient vous plaire

Notre offre

Testez Sight-O gratuitement pendant 7 jours, sans engagement ni carte bancaire !