Le déchiffrage à la Guitare

Le déchiffrage, aussi appelé lecture à vue, est défini comme l’acte de lire et d’interpréter avec son instrument une partition musicale que nous n’avons jamais vue auparavant. Cette compétence s’acquiert au fil du temps, grâce à un entraînement et un travail régulier. La capacité à pouvoir déchiffrer une partition de Guitare commence tout d’abord par la reconnaissance et l’interprétation de toutes les notes, rythmes et symboles présents sur la partition. Avec le temps, il vous sera possible de jouer un morceau, sans l’avoir jamais entendu, simplement en lisant sa partition. Dans cet article, nous nous concentrons sur les partitions et non pas sur la tablature, autre support de lecture du guitariste.

 

Pourquoi savoir déchiffrer à la Guitare

Le monde est en constante évolution dans de nombreux domaines, notamment dans celui de la musique. La musique est partout dans notre vie quotidienne. Quel plaisir de se saisir de son instrument et de jouer entre amis ! Lorsque l’on joue en groupe, il est bien pratique de pouvoir découvrir rapidement de nouveaux morceaux afin de passer du temps, surtout, à se faire plaisir. Cependant, pour ce faire, il est nécessaire d’avoir une certaine maîtrise en lecture à vue, en particulier à la Guitare pour ce qui nous concerne dans cet article.

Si votre but est d’approfondir vos connaissances en Guitare, il est primordial que vous maîtrisiez le déchiffrage. Cette compétence vous permettra de devenir un guitariste accompli. Savoir déchiffrer à la Guitare permet également d’être musicien de studio, de lire des compositions écrites et qui ne sont pas encore enregistrées, de vous adapter à n’importe quels styles de musique et enfin, de communiquer aisément avec d’autres instrumentistes.

Grâce à la lecture à vue à la Guitare, vous pourrez enrichir rapidement vos acquis, comprendre la musique, et jouer des compositions qui vous ont toujours semblé complexes. Maîtriser le déchiffrage à la Guitare est donc essentiel !

 

Le déchiffrage à la Guitare

 

Nos conseils pour le déchiffrage à la Guitare

Savoir déchiffrer demande quelques capacités. Pour progresser plus vite dans l’apprentissage du déchiffrage à la Guitare, vous devez considérer quelques points essentiels. Tout d’abord, vous devez maîtriser votre stress, qui agira comme un puissant “réducteur de capacités”. Par ailleurs, avoir un tempo stable est essentiel. N’hésitez pas à vous entraîner avec un métronome afin de mieux intérioriser la gestion du tempo. Le fait de tenir un tempo va vous permettre de maintenir la cohérence de ce que vous jouez et ainsi vous assurer une meilleure compréhension du morceau.

Il peut toutefois, dans les premiers temps, devenir vite stressant de travailler avec un métronome. On peut alors aborder certains déchiffrages sans et d’autres avec le métronome ; ceci pour ne pas renoncer à la musicalité (sans) ni au jeu “in tempo” (avec). Le système de lecture avec le Cache de Sight-O prend ici tout son intérêt. C’est un peu “le métronome sans le clic”.

Outre ces deux aspects, vous devez aussi penser par position. Dans cette partie, nous vous répertorions quelques conseils importants qui vous accompagneront dans le déchiffrage à la Guitare d’une nouvelle partition.

Vous souhaitez mieux maîtriser votre gestion du tempo? Dans cet article nous vous donnons quelques conseils à propos du Métronome et son utilisation. 

 

Un travail régulier

C’est probablement le plus important et le plus évident des conseils que nous vous donnerons aujourd’hui ! La lecture à vue est une habitude qui doit être prise et pour l’installer, il est nécessaire de travailler régulièrement, c’est-à-dire 5 à 15 minutes tous les jours, le mieux étant juste avant chaque pratique de la Guitare. Il est meilleur de travailler pendant des courtes sessions régulièrement, que de travailler pendant des longues sessions et ce rarement.

Suivez scrupuleusement les conseils suivants pendant une à deux semaines et observez : votre lecture à vue de partitions de Guitare s’améliorera significativement.

Commencer par des exercices très faciles

C’est pourtant évident : commencez votre apprentissage du déchiffrage par des exercices faciles voir très faciles. Votre choix doit se porter sur des exercices plus abordables que les morceaux que vous avez l’habitude de jouer.

Allez-y progressivement, ce sera la meilleure façon de vous améliorer efficacement. C’est pourquoi Sight-O propose un très grand nombre d’exercices très progressifs (419 rien que pour la Guitare ! Écrits par Philippe Démier), afin que vous ne ressentiez pas une grande différence d’un exercice à l’autre et que vos efforts soient toujours récompensés par des progrès visibles.

Ne vous arrêtez pas, continuez coûte que coûte

Même en cas d’erreur, continuez d’avancer sans vous arrêter, ni revenir en arrière, ni répéter un passage loupé, même si vous vous êtes trompés. Ne vous arrêtez jamais ! Cela va vous habituer à regarder en avant et vous mettre dans la bonne attitude pour progresser. Une erreur appartient au passé, y revenir ne changera rien.

C’est la règle d’or pour le déchiffrage !

Essayez de jouer le plus possible en internalisant le rythme et le tempo

Pour les débutants, taper du pied peut être une chose qui aide, ce qui peut venir compléter l’utilisation du métronome. Travailler avec un métronome est une bonne chose mais peut avoir des effets pervers : ne plus pouvoir vous en passer. C’est pour cela que le Cache de Sight-O peut vous aider à maintenir votre tempo sans l’usage du Métronome, de manière plus saine car utilisant le visuel plutôt que l’auditif. Ce travail vous aidera si vous venez à jouer avec un groupe, vous devrez “sentir” la pulsation afin de jouer parfaitement avec les autres musiciens.

Concentrez vous pour lire toujours plus en avance

Cela doit être une de vos obsessions. Lisez toujours en avance. Commencez par une pulsation, puis deux… puis une mesure. Si vous vous sentez à l’aise, lisez encore davantage en avance !

L’habitude de la lecture à vue est souvent entravée par le fait que le cerveau essaie de “comprendre” le processus général de la musique jouée en même temps, mais ce n’est pas du tout l’idée du déchiffrage. La lecture à vue de partition ne présuppose pas de l’audition intérieure, mais sur la capacité de reconnaître les notes et les indications et de les retranscrire immédiatement. Plus vous maîtriserez l’art du déchiffrage, plus vous pourrez anticiper la musique qui arrive, quitte à pouvoir l’entendre intérieurement avant de la jouer.

Et pour aider à cette lecture en avance, un “Cache” est tout ce qu’il y a de plus utile. C’est pour cela que Sight-O est la première méthode en ligne de déchiffrage de partition. Grâce à son Cache occultant, qui se déplace de note en note sur la partition, le déplacement de votre œil est peu à peu rééduqué. Ce qui aidera à corriger les défauts de lecture à vue.

Ne revenez jamais en arrière

C’est l’erreur la plus commune. On se trompe puis on revient en arrière pour vérifier. En le faisant, vous perdez un temps précieux pour voir et comprendre ce qui arrive sur la partition. Le Cache de Sight-O permet de cacher les notes précédentes afin d’inciter le lecteur à bien projeter ses yeux en avance.

Ne regardez pas votre instrument

Encore un conseil fondamental… Ne regardez ni votre instrument, ni vos mains. Faites vous confiance. Vos yeux doivent être rivés à la partition, qui est déjà bien assez chargée en symboles à lire et à interpréter. Si vous êtes débutant et devez vérifier la position de vos mains, déchiffrez alors des morceaux très simples avec très peu de notes. Nous conseillons le Programme Initiation de Sight-O, qui comporte des exercices courts avec peu de mesures et de symboles.

Renseignez vous sur le style

Au-delà de l’aspect purement solfégique, il est essentiel pour un bon lecteur à vue de connaître les styles de musique qu’il est amené à lire. Cela rend la tâche beaucoup plus facile ! Documentez-vous, passionnez-vous pour les styles que vous souhaitez aborder. Dépassez vos propres goûts et intéressez-vous aux autres styles afin, si le cas se présentait, de bien les interpréter.

 

Le déchiffrage à la Guitare

Les bases du Solfège

Pour savoir déchiffrer à la Guitare, des connaissances concernant les bases du Solfège sont indispensables. Voici un aperçu sur ce que vous devez connaître pour travailler votre lecture à vue de manière efficace.

Connaître les notes sur la Portée

La portée représente l’ensemble des lignes et interlignes qui portent les notes. Avant toute chose, vous devez savoir identifier chaque note sur les lignes et interlignes. Autrement dit, vous devez être capable de lire les notes en considérant la clé utilisée.

Maîtriser la notion d’Altérations

Outre la position des notes sur la portée, vous devez également maîtriser la notion d’altérations. Il s’agit des notes diminuées ou augmentées d’un dièse ou d’un bémol. Vous devez également connaître le bécarre qui indique l’annulation d’un bémol ou d’un dièse.

Maîtriser les principes du Solfège rythmique

La maîtrise des principes de base du Solfège rythmique est particulièrement indispensable. En outre, vous devez savoir lire les ponctuations indiquant le rythme du morceau ainsi que la vitesse à laquelle chaque note doit être jouée. Pour maîtriser les bases du Solfège, rien de tel que de se faire accompagner par un professeur.

Maîtriser la Tonalité

Connaître la tonalité du morceau (soit la gamme dans laquelle il a été composé) que l’on interprète est très utile. Au-delà de l’exercice scolaire, la tonalité nous donne le ton du morceau (mineur ou Majeur) ainsi que de précieuses indications “logiques” des différents évènements à venir dans la partition (les cadences, par exemple).

Maîtriser les autres symboles

Les nuances, le phrasé, les reprises, etc… Au-delà des notes et des rythmes, il y a bon nombre de symboles à reconnaître sur la partition. Ils ont pour rôle de préciser les intentions musicales de la partition et sont essentiels à sa bonne interprétation.

 

Améliorer son déchiffrage à la Guitare avec Sight-O

Sight-O est une méthode de déchiffrage en ligne qui vous donne accès à un programme complet proposant des milliers d’exercices pour tous les niveaux, aussi bien pour les niveaux débutants que pour les avancés. La particularité de la méthode ? Le Cache, qui se déplace de notes en notes sur la partition pour vous inciter à lire en avance, à ne plus hésiter, et à ne pas vous arrêter. Il participe donc à corriger les défauts de lecture en rééduquant le déplacement de l’oeil sur la partition.

Vous souhaitez améliorer votre déchiffrage à la Guitare ? Inscrivez-vous sur Sight-O et bénéficiez de 7 jours de test gratuits !

Saviez-vous que la Guitare est un instrument pratique pour composer ? Mais il n’est pas le seul, découvrez les autres instruments.

 

Pourquoi pas le déchiffrage de Tablatures?

Les guitaristes peuvent utiliser deux techniques pour découvrir leurs morceaux : la partition ou la tablature. La partition traditionnelle peut être déchiffrée et jouée avec la plupart des instruments. La tablature quant à elle est propre à la Guitare.

Pour la courte histoire, elle vient de l’écriture du luth qui possède ses propres signes de notation de tablatures encore utilisés aujourd’hui auprès les luthistes.

À la différence de la partition, cette dernière considère les spécificités de l’instrument et reste plutôt destinée à l’apprentissage des accords d’un morceau dans un cadre personnel, ou encore pour la notation ou relevés de solos, comme ceux que l’on trouve dans les “song book”. On pourrait dire qu’il s’agit d’un solfège spécifique pour guitaristes !

Il est rare que la tablature soit utilisée en concert ou pour être déchiffrée devant un public car elle ne comporte qu’un nombre limité d’informations. En effet, pas de nuances, de rythmes ou encore de phrasé. Simplement le placement des doigts sur le manche. En général, les gui-taristes complètent la découverte d’un morceau sur tablature avec un relevé d’oreille, afin de bien saisir toutes les intentions.

 

Conclusion

La tablature ainsi que l’apprentissage du Solfège permettent d’apprendre la Guitare plus efficacement et de manière plus approfondie. Savoir déchiffrer une partition à la Guitare ne présente que des avantages pour vous et surtout, la liberté de découvrir toujours davantage de musique. Cependant, il est nécessaire de s’exercer régulièrement et consciencieusement : Sight-O est là pour vous aider dans votre apprentissage. Ne tardez plus et testez la méthode Sight-O pour la Guitare.

 

Cet article a été écrit sous la supervision de Philippe Démier, guitariste et compositeur. Agrégé de musique, titulaire d’un DEA « Arts, philosophie et esthétique », Philippe Démier enseigne l’écriture musicale à l’Université Paris 8. Il est l’auteur du programme de déchiffrage pour Guitare disponible sur Sight-O.

 

Le déchiffrage à la Guitare

 

 

Cet article vous a plu ? Ces informations vous ont été utiles ? Faites-en profiter vos collègues, vos amis, vos élèves… Partagez-le !

La reconnaissance audio de Sight-O : les conditions optimales

Comme vous le savez probablement déjà, Sight-O dispose d’une technologie de Reconnaissance Audio qui permet de comparer votre prestation de déchiffrage à la partition que vous venez de jouer. Pour que cette technologie soit pleinement efficace, quelques règles sont à respecter.

Grâce au micro de votre ordinateur ou de votre tablette, nos algorithmes relèvent et comparent votre prestation aux notes et aux rythmes présents sur la partition. Cela nous permet de repérer à la fois et quels types d’erreurs ont été commis. Après de savants calculs, nous vous décernons un score qui reflète votre prestation.

Toutefois, l’objectif n’est pas de relever à la virgule prêt la Ô combien sublime interprétation que vous ferez des exercices de Sight-O. La beauté de votre son de violon, la qualité de votre embouchure ou encore l’extrême élégance de votre phrasé, seront toujours bien mieux évalués par votre professeur(e) (que Sight-O ne remplacera jamais) que par tous les algorithmes de l’univers.

Le rôle de la reconnaissance audio de Sight-O est avant tout d’évaluer votre capacité en lecture à vue face à une partition que vous ne connaissez pas, en allant à l’essentiel.

LE PARAMÉTRAGE DE VOTRE MICRO

Pour vous corriger, Sight-O doit avoir accès au micro de votre ordinateur ou de votre tablette.

Lors de votre premier exercice sur Sight-O, une petite fenêtre apparaitra pour vous demander d’autoriser l’accès à votre micro. Veillez à bien cliquer sur Autoriser

Autorisation micro

Si cette fenêtre n’apparait pas ; si vous ne voulez pas répéter l’opération à chaque exercice ; pour tout autre raison, voici la marche à suivre :

ORDINATEURS FIXE ET PORTABLE, TABLETTES NON APPLE :

• Chrome (conseillé par l’équipe)

  1. Ouvrir Chrome
  2. Aller dans le menu Chrome puis Paramètres
  3. Cliquer sur Confidentialité et sécurité
  4. Aller dans Paramètres des sites puis Micro
  5. Vérifier que le micro de l’ordinateur/tablette est bien sélectionné
  6. Débloquer Sight-O si il apparait dans les sites bloqués par Chrome
  7. Vérifier que Sight-O est bien autorisé à accéder à votre micro
                   Chrome | reconnaissance audio
          Chrome

Safari (uniquement utilisateurs Mac)

  1. Ouvrir Safari
  2. Aller sur https://www.sight-o.io
  3. Aller dans le menu Safari
  4. Cliquer sur Préférences puis Microphone
  5. Sélectionner Autoriser dans le menu déroulant à droite du site sight-o.io
                   Safari | reconnaissance audio
              Safari
APPLE IPAD :

Safari (conseillé sur iPad) :

  1. Aller dans les Préférences de votre iPad
  2. Faire défiler la partie gauche avec la liste des applications
  3. Sélectionner Safari
  4. Descendre la fenêtre et aller dans Micro
  5. Sélectionner Autoriser
                  Safari iPad | reconnaissance audio
             Safari iPad

LA MUSIQUE DÉCORE LE SILENCE (Gustav Mahler)

Comme le dit élégamment Gustav, le silence dans la musique est parfois essentiel…

Ce qu’on essaie de vous dire, c’est que pour que Sight-O soit pleinement efficace, vous devez être dans un endroit calme avec le moins de bruit possible. Plus le bruit de fond sera bas, plus notre algorithme pourra évaluer précisément votre prestation.

LE MÉTRONOME, CHUT!

Quoi? Vous utilisez encore le Métronome avec Sight-O? On vous l’a pourtant déconseillé dans cet article. Admettons que ce soit le cas : nous vous recommandons de réduire le son de vos enceintes au minimum.
Dans le cas contraire, le son du métronome pourra perturber la reconnaissance audio. Le top du top : utilisez des écouteurs!

JOUEZ AVEC PRÉCISION

Plus facile à dire qu’à faire me direz-vous… Mais cela va de soi : plus vous serez précis d’un point de vue du rythme et de la justesse, plus vous serez noté convenablement.
Notre algorithme comporte une tolérance pour accepter une certaine dose de fluctuation… Mais ne poussez pas le bouchon trop loin, hein.

Très important : notre algorithme de reconnaissance audio se base sur la première note de l’exercice en valeur de temps. Traduction : Si vous ne jouez pas la première note de l’exercice, vous risquez d’avoir tout faux! Concentrez-vous bien pour le départ… 3, 2, 1, GO!

ACCORDEZ-VOUS

Nous avons usé d’intelligence artificielle pour calibrer en temps réel notre diapason par rapport à l’accord de votre instrument. N’oubliez pas cependant que tout abus est mauvais pour la santé!
En somme, avant de jouer un exercice, accordez-vous. Vous disposez de deux LA (440Hz et 442Hz) dans le panneau de commande des exercices, n’hésitez pas à les utiliser.

Si malgré toutes les précautions pré-citées, il vous arrive de rencontrer des erreurs totalement injustifiées lors de vos rapports d’erreurs, n’hésitez surtout pas à nous remonter les infos ICI. Nous améliorons sans cesse notre algorithme et si en plus vous nous aidez, c’est génial.

Le changement de portée : devenez imbattable

Le changement de portée : devenez imbattable

Vous venez de terminer un exercice et vous avez eu quelques soucis en fin ou en début de portée? Dans cet article vous trouverez les clés pour que le changement de portée devienne l’une de vos grandes forces.

Changer de portée en déchiffrage peut parfois s’avérer délicat. Après une ligne à tenir bon, arrive l’obligation pour vos yeux d’effectuer un “saut” équivalent à la distance déjà effectuée… d’un seul coup d’œil ! Il s’agit donc d’un geste crucial qui peut engendrer, selon qu’il soit mal ou bien exécuté, un retard qui compliquera vos affaires, comme une aisance grandement appréciée.

Nous vous avons donc préparé trois précieux conseils qui vous permettront d’optimiser votre changement de portée.

 

1-SOIGNER SA LECTURE PRÉPARATOIRE

Si ce n’est pas déjà fait, nous vous encourageons à lire ou relire l’article à propos de la méthodologie en lecture à vue.

Vous êtes sur le point d’aborder un nouveau texte musical en déchiffrage. Ne commencez pas bille en tête, jamais! Parcourez la partition en quelques secondes. Attardez-vous plus particulièrement sur chaque fin et chaque début de portée. Repérez et mémorisez les éventuelles difficultés situées dans ces zones.

 

2-LE SPRINT DE FIN DE PORTÉE

Avant chaque changement de portée, nous vous encourageons à prendre une avance plus importante par rapport au cache. C’est ce que nous appelons le sprint de fin de portée. En prenant 1 à 3 pulsations d’avance (selon que le tempo soit lent ou rapide), vous permettrez à votre cerveau de mieux anticiper d’éventuelles difficultés.

Et oui, la lecture à vue peut aisément se comparer à un… “sport” !

 

3-LA ZONE BLANCHE

Vos yeux sont directement en lien avec votre cerveau : les yeux voient, le cerveau reçoit et traite l’information.
Parfois, une soudaine accumulation d’informations peut entrainer un stress qui a pour conséquence de troubler le bon fonctionnement de cette mécanique.

Il faut donc aménager des micros temps de repos à vos yeux, afin qu’ils puissent se désinhiber. Ces repos prennent place dans les changements de portée.

Pour désinhiber votre œil, il vous faudra passer un certain temps sur la zone blanche se trouvant avant la clé de la nouvelle portée => voir ici
Grâce à ce petit moment de calme, votre œil reprendra sa lecture serein et pleinement opérationnel.

Vous savez tout du changement de portée, il suffit maintenant de mettre en application !

La méthodologie en déchiffrage

La meilleure méthodologie en déchiffrage


Vous venez très probablement de vous inscrire sur Sight-O et nous sommes sacrement contents de vous compter parmi nous. Dans les lignes qui suivent, vous allez en savoir plus sur la méthode et comment l’appliquer. Il est très important de lire et de retenir les informations de ce petit “mode d’emploi” afin de faire vos premiers progrès le plus rapidement possible.

Le déchiffrage est l’art d’exécuter une partition de musique sans l’avoir jamais vu auparavant. Cela demande quelques notions théoriques et pratiques (environ six mois à un an d’instrument et/ou de formation musicale).

Si vous parcourez ces lignes, c’est que vous souhaitez progresser en déchiffrage. Nous allons vous dire précisément comment vous y prendre.

 

1 – À QUOI SERT LE CACHE

Le Cache est une des singularité de la méthode Sight-O. Vous ne le retrouverez dans aucune autre méthode en ligne ou application au monde, bien que son principe soit connu depuis des décennies (voir des siècles!).

Voici les trois fonctions du Cache dans Sight-O :

                    1/ Lire en avance, étendre son champs de vision et anticiper les difficultés

Votre champs de vision est beaucoup pour large que vous ne le croyez. Pourtant, bien souvent, vous lisez en “note à note”. Lire note à note reviendrais à lire mot à mot votre journal du matin. Absurde et contre-productif, non? Le Cache vous permet d’étendre votre champs de vision et donc de voir les difficultés arriver de plus loin. D’anticiper, en somme.

                 2/ Empêcher de revenir en arrière pour vérifier ce que l’on vient de jouer

C’est la source d’erreur numéro une. Vous venez de passer un sacré paquet de notes et vous vous dites qu’il faut vérifier si vous avez bien joué les bonnes… C’est totalement inutile et cela rajoute à votre cerveau une charge de travail supplémentaire. Sachant qu’il sera déjà bien sollicité lors d’un déchiffrage. Vous devez absolument oublier les notes lues pour vous concentrer sur les suivantes. On ne change pas le passé!

               3/ Il se déplace au tempo de l’exercice et oblige à ne pas s’arrêter

Imaginez-vous au milieu d’un orchestre face à un public. Vous vous trompez à la mesure 84. Arrêteriez-vous l’orchestre pour reprendre à 82? Absolument pas. Ne vous arrêtez pas, jamais! Oubliez même que cela vous est possible.

2 – COMMENT LIRE AVEC LE CACHE

Attention, partie très importante!

Le cache se déplace au tempo de la partition. Pendant que vous jouez la ou les notes sous l’extrémité droite du cache, vos yeux lisent et mémorisent la ou les notes suivantes.

      • Jouer

Le Cache masque la pulsation que vous êtes en train de jouer à son extrémité droite. Quand on parle de pulsation, cela peut être une seule note, ou un groupe de notes. Tout dépend de sa valeur (croche, noire, noire pointée, blanche,…). La pulsation d’un exercice est indiquée au niveau du Tempo dans le bandeau de commandes (un exemple ici avec une pulsation à la noire). Nous reparlerons du tempo plus bas dans cet article.

Exemple : votre exercice est à la noire. Si le Cache passe au dessus d’un groupe de quatre doubles croches, elles seront toutes masquées en même temps : voir ici

Autre exemple :  pendant un exercice à la noire, le cache restera deux pulsations au dessus d’une blanche. Il se déplacera légèrement cependant pour continuer de vous indiquer le tempo : voir ici

      • Lire

Pendant que vous jouez la ou les notes sous le cache, vos yeux et votre cerveau vont devoir lire et mémoriser la pulsation qui arrive (qui peut être composée d’une ou plusieurs notes, encore).

Quelques temps après vos premiers progrès en déchiffrage, il se peut que vous ne lisiez plus simplement une pulsation en avance, mais deux, trois… voir dix. Certains des meilleurs élèves de Pierre sont arrivés jusqu’à dix groupes de quatre double croches. N’ayez pas peur, cela va se faire petit à petit.

Votre cerveau fait donc deux choses à la fois : jouer la pulsation sous le cache et lire et retenir la pulsation qui vient. Vos yeux ont donc toujours un temps d’avance sur votre exécution instrumentale. Vous lisez en avance. L’un des points les plus difficiles sera de gérer et de maintenir ce léger décalage.

Voici un exemple solfié :

                                    

 

3 – LA LECTURE PRÉPARATOIRE

Nous sommes dans le vif du sujet.

Les informations essentielles de la partition

Avant de commencer un exercice, prenez 30 secondes pour identifier et mémoriser :

  • Le tempo (que vous pouvez modifier. Voir le chapitre TEMPO, plus bas)
  • La pulsation (ex : croche, noire, noire pointée, blanche,…)
  • Le caractère du morceau (ex : “Joyeux” , “Grave”, etc…)
  • La clé (de Sol, Fa ou Ut)
  • L’armure (vide, # ou b?)
  • Les chiffres indicateurs (2/4, 3/4, 6/8,…)

La lecture préparatoire

Parcourez le texte musical en repérant :

  • Si il y a des signes de reprise, renvoi, coda
  • Les passages délicats (rythmes complexes, altérations, passages techniquement compliqués)
  • Les changements de portées et leurs difficultés (voir l’article sur les changements de portées)
  • Les nuances, le phrasé et les indications de ralenti.

Ne pas hésiter à préparer en quelques secondes, avec votre instrument, les passages qui vous paraissent les plus difficiles.

4 – TEMPO

Pour chaque exercice vous est suggéré un tempo. C’est le tempo défini par l’auteur comme “idéal” : si vous arrivez à déchiffrer à ce tempo, bravo.

Dans le cas contraire, vous pouvez modifier le tempo directement dans le bandeau de commande. N’hésitez surtout pas à prendre un tempo plus lent. Il vaut mieux plus lent sans fautes, que rapide et tout faux. Logique.

5 – DÉCULPABILISEZ-VOUS DE LA FAUSSE NOTE

Vous avez loupé beaucoup de notes, de rythmes? On s’en fiche, oubliez ça. L’erreur n’est pas importante. Le plus important est que vous alliez de l’avant que vous finissiez la partition de la plus belle des manières. Oubliez les notes lues pour les suivantes, toujours !

6 – N’AYEZ PAS PEUR DE SAUTER UN OU PLUSIEURS GROUPES DE NOTES

Ce titre est assez explicite. Ne vous gênez pas. Si vous avez accumulé du retard et que vous n’arrivez pas à vous en sortir, sauter plusieurs groupes de notes, reprenez à la ligne, serein(e). Il vaut mieux louper une ligne que tout l’exercice.

7 – COMMENCEZ SIGHT-O PAR DES EXERCICES FACILES

Même si vous avez déjà de bonnes bases, commencez par des exercices faciles voir très faciles, quel que soit votre niveau. Cela vous permettra de vous habituer au déplacement du cache et de ne pas prendre de mauvaise habitude. Nous vous conseillons le Programme Initiation, qui a été spécialement développé dans ce but.

8 – FINISSEZ L’EXERCICE COÛTE QUE COÛTE

Ne vous arrêtez pas, finissez, allez jusqu’au bout! Imaginez-vous sur scène, en essayant de ne pas décevoir votre public.

 

CONCLUSION

N’oubliez pas que le déchiffrage est l’art de “s’en sortir”. Faites le maximum pour jouer toute les notes et les rythmes mais ne vous culpabilisez pas si vous n’y arrivez pas. Le but est pour vous de lire un maximum de musique avec les bienfaits du cache, en vous rappelant toujours des conseils de cet article. Vous allez très vite progresser et prendre d’avantage confiance en vous. Et surtout, faites vous plaisir.

Les règles de score dans Sight-O

Les règles de score dans Sight-O


Parce que nous adorons que les choses soient claires et bien expliquées, nous avons pris le temps d’écrire ce petit article pour tout vous dire sur les différentes façons de gagner des points d’expérience (XP) dans Sight-O.

Chez Sight-O nous avons une conviction : il faut apprendre en s’amusant.  Cela ne veut pas dire pour autant qu’il faut le faire avec négligence, légèreté ou sans fondements solides.

Nous nous sommes littéralement pliés en quatre pour que le fond (nos 10 000 exercices originaux, spécialement écrits pour l’apprentissage du déchiffrage, sur plus de 30 années d’enseignement) et la forme (le design, l’univers, l’expérience utilisateur, la ludification) soit irréprochable et forme un tout cohérent.

Voici donc les 4 façons de gagner des points dans Sight-O.

LES EXERCICES

Effectuer un exercice peut vous rapporter un maximum de 200XP.

Notre algorithme relève vos fautes de Note et de Rythme. Après calcul et selon votre nombre et type d’erreurs, vous est attribué un score.

                   • Le Malus de re-exécution (Score XP ÷ X)

Sight-O est une méthode de déchiffrage. Pour rappel, déchiffrer est l’action de lire une partition pour la première fois. Donc, refaire un exercice n’est plus du… déchiffrage.

C’est pour cela que Sight-O procède à une minoration progressive de votre score selon les règles suivantes :

  • l’Exercice re-exécuté x1 = Score XP ÷ 2
  • Exercice re-exécuté x2 = Score XP ÷ 3
  • Exercice re-exécuté x3 = Score XP ÷ 4

Etc…jusqu’à un score minimum = 1 XP

Exemple : Vous faites une 1ère fois l’Exercice X. Vous récoltez 150XP. Si vous décidez de refaire cet exercice une 2ème fois et que faites exactement les mêmes erreurs (pas d’bol), vous n’empocherez plus que 75XP (150÷2). Faites le une troisième fois de manière identique, 50XP (150÷3). Etc…

La morale de cette histoire : découvrez sans cesse de nouveaux exercices!

                   • Le Malus de Métronome (-20XP)

Activer le Métronome, ou désactiver le Cache vous fera perdre 20XP.

D’une, si vous êtes venu sur Sight-O, ce n’est pas pour vous passer du fameux Cache (c’est un élément crucial pour des progrès rapides). D’autre part, le Métronome, comme décrit dans l’article suggéré juste en dessous, ce n’est pas toujours super top.

L’article vous donnant quelques recommandation à propos du métronome, lisez-le c’est important!

BONUS

En plus des points d’expérience gagnés lors des exercices, vous avez le droit à un petit Bonus.

                   • Le Bonus de Série (100XP)

Exécuter plusieurs exercices de suite est un bon moyen pour progresser rapidement. C’est pour cela que finir une Série d’exercices d’une seule traite vous rapporte 100XP.

Deux conditions cependant :

1 / Ne pas interrompre sa série

2 / Avoir un score moyen minimum de 50XP pour chaque exercices de la série

L’OBJECTIF HEBDO

Vous fixer des Objectifs Hebdo sur Sight-O vous permettra de progresser plus efficacement et de gagner des XP supplémentaires.

Selon l’intensité choisie : 200XP450XP ou même 1 000XP! Attention. Vous gagnez ces points Si et seulement Si votre objectif est accompli dans les 7 jours après sa validation. Pas de prorata si vous faites 4 exercices au lieu de 7. C’est tout ou rien. Et oui…

Fixez dès maintenant votre objectif hebdo en cliquant ici.

LES DÉFIS

Lancez des défis à des Sightoplayers peut vous rapporter gros! Gagner un défis vous permet de tripler vos points d’experience.

Exemple : Pierre lance un défi à Alexis. Pierre réalise un score de 150XP. Alexis, seulement 125XP. Pierre remporte donc le défis et 450XP (150×3). Alexis n’est pas venu pour rien et repart avec ses 125XP.

Voilà, vous savez à peu prêt tout sur le scoring dans Sight-O. Une petite précision utile pour vous éviter des crises de panique : Chaque point gagné vient s’ajouter à votre jauge d’Avancement. Mais attention, il faut recharger votre page internet pour voir vos points s’ajouter à la jauge. Le simple fait de fermer un exercice ne suffit pas (mais on y travaille).

Les certificats délivrés par Sight-O

Les certificats délivrés par Sight-O

Sight-O est la première et la seule méthode de musique en ligne au monde à décerner des Certificats de compétences à ses utilisateurs. Voici quelques explications à ce propos.

Vous avez appris l’Anglais ou le Coding sur un site de e-learning? Ce site vous a décerné un diplôme, un certificat de compétences? Sur Sight-O vous pouvez décrocher jusqu’à 3 Certificats qui viendront graver dans le marbre vos progrès en lecture à vue.

ALGORITHME

Grâce à notre algorithme de reconnaissance audio, nous pouvons savoir quelles erreurs sont commises et évaluer votre prestation automatiquement pour chaque exercice. Selon votre nombre d’erreurs, vous engrangez des points d’XP qui vous font passer des Niveaux.

“C’est n’importe quoi… Comment diable un algorithme peut-il correctement évaluer un musicien? En quoi saura t-il statuer de mon interprétation sensible, de la justesse de mon phrasé ou encore de la qualité de mon son?”

C’est très simple, il n’est pas là pour ça.

Sight-O corrige vos fautes de Notes et de Rythmes. Et c’est déjà bien suffisant en ce qui concerne l’art du déchiffrage. Déchiffrer, c’est pouvoir exécuter une partition que l’on a jamais vu de la meilleure des manières. C’est en quelque sorte de la survie en milieu hostile…

En clair, Sight-O n’est pas là pour évaluer votre technique instrumentale (votre professeur fait cela infiniment mieux), mais uniquement vos capacités de lecture à vue.

LES CERTIFICATS

Voici les 3 Certificats de déchiffrage ainsi que les progrès associés que vous devriez constater :

  • GRADE I (Initiation) : 7 000XP
    • Maîtrise des principes du cache
    • Lecture avec l’avance d’une pulsation
    • Changements de portées
    • Début d’autonomie face à une partition
    • Une plus grande confiance en vous !
  • GRADE II (Confirmé) : 50 000XP
    • Lecture avec une mesure d’avance
    • Nuances, accents, phrasés
    • Début d’interprétation personnelle
    • Autonomie face à une partition nouvelle
  • GRADE III (Supérieur) : 100 000XP
    • Lire avec plusieurs mesures d’avance
    • Mesures et rythmes complexes
    • Différents types de reprises
    • Interprétation personnelle et sensible
    • Qualité de lecture professionnelle

Combien arriveront à décrocher le Grade III?

Pourquoi nous vous recommandons le cache Napoli

Vous avez la possibilité de sélectionner un Cache qui vous accompagnera pendant vos exercices. Ce n’est peut être pas le plus beau ni celui que l’on choisirait en premier, pourtant, Napoli est LE cache que nous vous recommandons d’utiliser. On vous dit pourquoi.

Fondateur de la méthode, Pierre Boutin est également un passionné de peinture. Il peint et expose ses toiles depuis plus de quarante ans. Pierre, après avoir mis en place le système du Cache dans son approche pédagogique du déchiffrage, en est venu à s’interroger sur sa couleur. C’est là que tout son savoir faire de maître du pigment entre en jeux.

“Mais sa couleur, au cache, on s’en fiche non?”

Et bien non, au contraire. Explication.

LE MOINDRE EFFORT

Il faut bien comprendre que votre cerveau va devoir exécuter tout un tas de choses différentes, quasiment au même moment. Il devra gérer :

  • Vos yeux et leur déplacement sur la partition
  • La réception et la mémorisation de l’information
  • Le traitement de cette information
  • Les muscles qui vont mettre en action votre instrument
  • Le contrôle auditif

Pour ajouter un peu de piment à tout cela, ces éléments ne sont pas tous réalisés au même moment et se déroule en des cycles qui se répètent. Si vous prenez du retard à une étape, c’est tout le reste qui s’en trouvera perturbé. Et patatras.

Vous l’avez compris, vos yeux et votre cerveau vont avoir de sacrés efforts à fournir pendant le déchiffrage d’une partition. Une concentration de tous les instants, les sens en éveil, le regard imperturbable. À l’image du sportif de haut niveau qui pèse et réfléchi le moindre effort, le lecteur à vue doit également se ménager. Certaines couleurs peuvent inhiber et ralentir le fonctionnement millimétré de votre cerveau. Un choix crucial, donc.

NAPOLI

Son nom -Le cache Napoli- lui vient de sa couleur : le Jaune de Naples (à l’origine, le pigment était extrait des roches du Mont Vésuve). Cette couleur est à la fois vive et douce. Elle ne perturbe pas votre œil et elle n’inhibe pas le fonctionnement de votre cerveau tout en restant bien visible. Elle est également assez neutre : ni magnifique, ni désagréable. Votre œil voit le cache mais n’y prête pas plus attention que cela, vous laissant le loisir de vous concentrer sur ce qui compte vraiment : la partition.

TESTÉE ET APPROUVÉE

Pierre a donc sorti sa palette, ses tubes de gouache et s’est employé à tester tout un tas de couleurs sur ses élèves. Après moult essais, il est arrivé à la conclusion que le Jaune de Naples était la couleur avec laquelle les exécutants avaient le plus de réussite.

Le blanc est mal avisé, il faut tout de même que le cache se distingue du fond de la partition. Le noir, “couleur” de la gravure musicale, sème la confusion et retient l’oeil. Le rouge est trop stressant. Le bleu et le vert, inhibent. Etc…

Bon, malgré tout, ne vous empêchez (surtout) pas de tester les autres Caches que vous pourriez gagner! Vous verrez, ils sont tellement cool, ce serait dommage de s’en priver.

Réservez-vous l’usage de Napoli pour les exercices les plus difficiles, histoire de mettre toutes les chances de votre côté.

Comment progresser en déchiffrage / lecture à vue ?

Comment progresser en déchiffrage / lecture à vue ?

Le Déchiffrage, appelé aussi “Lecture à vue”, c’est lire instantanément une partition que l’on a jamais vu. Le principal avantage de cela est de pouvoir découvrir de nouveaux morceaux rapidement, sans passer des heures à travailler et apprendre par coeur une partition. Ça tombe bien, vous êtes sur Sight-O, une méthode en ligne unique de déchiffrage! Grâce à l’article qui suit, vous saurez tout sur la meilleure et la plus rapide des façons d’apprendre à lire des partitions comme on lit un livre.

On se dit souvent que si on est mauvais(e) en lecture à vue, on ne pourra rien y changer. Nous sommes condamnés à déchiffrer des partitions parfois pendant des heures, en les apprenants par coeur… Personne ne vous a jamais dit comment faire, ou alors un simple “entraine-toi et tu vas progresser en lecture à vue”, “déchiffre beaucoup de partitions, ça va rentrer”, “déchiffre du Bach, c’est bien pour commencer”. Malheureusement sans cadres et méthodologie, vous ne ferez, partition après partition, que vous créer de nouveaux défauts.

Tout cela montre une chose : trop peu d’outils efficaces existent pour l’apprentissage du déchiffrage. Mais Sight-O est là pour vous aider !

 

1 – AVANT DE COMMENCER

                   • Soigner sa lecture préparatoire

Nous vous en avons déjà parlé dans notre article sur la Méthodologie en déchiffrage. Lisez et relisez cet article.

La lecture préparatoire est très importante. Ne vous lancez jamais bille en tête face à une partition ! Il faut d’abord la parcourir rapidement, repérer les informations essentielles et les éventuelles difficultés. C’est à ce moment là que vous saurez si vous devez ajuster le tempo de l’exercice afin d’être en phase avec votre niveau.

                   • Utiliser son oreille intérieure

Tentez de vous chanter la partition intérieurement. Imaginez avoir les réponses d’un examens avant d’avoir à le passer… Pratique non? Pour travailler votre oreille intérieure, nous vous conseillons de télécharger une application de “Ear Training” et de vous entrainer régulièrement. 5 à 10 minutes par jour étant l’idéal pour progresser rapidement.

Lisez donc notre top 5 des meilleurs applications de Ear Training.

                   • Trouver la tonalité du morceau

Pour rappel, la tonalité est la gamme dans laquelle l’oeuvre a été composée. La tonalité peut changer en cours de morceaux.

On peut la trouver de deux manières : en se chantant intérieurement la partition et/ou en analysant l’armure. Trouver la tonalité est crucial !  Imaginez que vous commenciez votre partition en mineur, alors que le morceau est en Majeur…

La tonalité peut vous donner des indices précieux sur le caractère du morceau (triste? joyeux?), sur les intervalles rencontrés ou encore la progression harmonique. Attention donc à bien prendre connaissance de l’armure en début de morceau.

 

                   • Révisez vos intervalles 

Reconnaître instantanément un intervalle que l’on voit sur une partition est très utile. L’assimiler et pouvoir le reproduire sur son instrument l’est encore plus !

Travaillez et révisez donc vos intervalles. Cela vous permettra de gagner en rapidité et en aisance lors de vos déchiffrages.

2 – LIRE EN AVANCE

Après avoir bien préparé votre partition, vous pouvez commencer à la déchiffrer. Attention cependant à toujours bien lire en avance.

C’est peut être le point le plus essentiel du déchiffrage. Toujours, toujours lancer vos yeux vers la droite ! Lire le plus en avance possible vous permet de voir venir les difficultés et de vous y préparer. C’est d’ailleurs l’utilité principale du Cache de Sight-O.

Lire en avance va vous aider peu à peu à élargir votre champ de vision. Vous passerez d’une lecture laborieuse quasiment note à note, à la lecture de plusieurs groupes de notes en un coup d’oeil. Commencez à lire en avance d’une pulsation. Après vos premiers progrès, tentez de lire  avec 2 puis 3 pulsations. Votre objectif est d’atteindre une mesure d’avance par rapport au cache.

Au début, le plus dur sera de conserver votre avance. Concentrez-vous et tenez bon!

Faites également attention à vos changements de portées ! (lire l’article sur les changements de portées)

3 – PARTITIONS FACILES VOIR TRÈS FACILES

Quel que soit votre niveau instrumental ou de lecture, commencez toujours par des partitions faciles voir très faciles. La règle serait même de toujours travailler des morceaux qui se situent en dessous de vos capacités techniques et instrumentales.

Le Programme Initiation de Sight-O est parfait pour vous initier au défilement du cache et vous habituer à déchiffrer avec une pulsation d’avance.

4 – UN PEU CHAQUE JOUR

Nous vous conseillons de pratiquer votre déchiffrage un peu chaque jour, entre 5 et 15 minutes. Un entrainement régulier vous fera progresser en lecture à vue très rapidement!

Votre séance de déchiffrage peut intervenir au début ou à la fin de votre entraînement instrumental ou même indépendamment de celui-ci. Prenez le comme une sorte de challenge de concentration. Cela pourra également être une bonne chauffe pour le travail de votre instrument.

Grâce à Sight-O, fixez-vous un Objectif Hebdo. Le remplir vous permettra de gagner des XP supplémentaires! Rendez-vous sur votre Dashboard pour fixer votre objectif hebdo.

5 – LIRE DE NOUVELLES PARTITIONS

En lisant une partition deux fois, n’oubliez pas que vous ne l’aurez déchiffré en réalité qu’une seule fois!

Refaire un exercice n’est plus du déchiffrage car vous commencez à vous en souvenir. Les réflexes et les mauvaises habitudes se ré-installent. Pour vous entrainer efficacement, lisez toujours de nouvelles partitions.

C’est d’ailleurs pour cela que Sight-O comporte un si grand nombre d’exercices originaux pour chaque instrument. Vous ne serez jamais à cours !

6 – NE REGARDEZ PAS VOS MAINS !

Et oui… Regardez la partition, c’est bien plus important, puisque vous ne la connaissez pas. Votre instrument, vos mains, vous les connaissez! Faites-vous confiance, et entrainez-vous à trouver vos marques sur votre instrument, les yeux fermés ou rivés à la partition.

Bien évidemment, selon votre instrument, différentes problématiques peuvent apparaitre dans la façon d’aborder la situation. Toutefois, c’est un défaut récurrent donc… Entrainez-vous !

7 – DÉCULPABILISEZ-VOUS DE LA FAUSSE NOTE

Vous venez de vous tromper ? Aucune importance ! Enchainez la suite de la partition sans y prêter attention. Le correcteur automatique de Sight-O vous indiquera à la fin de l’exercice où et quel type de faute vous avez faites. Vous pourrez ensuite essayer de comprendre pourquoi vous avez fait erreur et comment vous pourriez vous améliorer. Dans l’action, concentrez-vous plutôt sur votre enchainement, qu’il soit fluide et continu. En cas d’erreur, n’hésitez pas à sauter plusieurs groupes de notes pour reprendre pied sereinement, plus loin sur la partition.

Un conseil important dans ce sens : Oubliez les notes lues pour les suivantes. Le Cache occultant de Sight-O vous aide à cela grâce à sa largeur d’environ une mesure. Le passé appartient au passé et vous inquiéter d’une erreur ne changera en rien le fait qu’elle ait eu lieu…

8 – ENTRaÎNEZ-VOUS RÉGULIÈREMENT SUR SIGHT-O !

On ne le dira jamais assez mais un entraînement régulier est le réel secret de votre réussite. 5 à 10 minutes par jour peuvent suffire à vous faire grandement progresser en lecture à vue.

Pour cela, Sight-O met à votre disposition le seul outil spécialement conçu pour vous entrainer efficacement en lecture à vue. Profitez-en ! Grâce à son cache, unique au monde, vous lancez votre regard en avant et vous apprenez à anticiper les difficultés. Le cache vous incite également à ne pas vous arrêter, malgré vos erreurs. Enfin, il vous empêche de revenir en arrière, pour vous éviter de vérifier ce que vous venez de jouer.

Vous avez désormais toutes les clés pour progresser efficacement en lecture à vue. Grâce à Sight-O, vous le ferez dans une ambiance positive et décontractée. Attention, vous risquez d’y prendre goût…

Cet article vous a plu? Ces informations vous ont été utiles? Faites en profiter vos collègues, vos amis, vos élèves… Partagez-le!

Le Métronome : nos recommandations

Le Métronome : nos recommandations

Le métronome, cet ami bienveillant qui, imperturbable, vous rappelle à quel point avoir l’impression d’être au tempo est parfois éloigné de la réalité. Même si son aide est incontournable, nous vous expliquons dans cet article pourquoi nous vous conseillons de l’utiliser avec mesure.

Depuis la dernière version de Sight-O, vous disposez d’un métronome dans le panneau de commande de la fenêtre d’exercice. En l’actionnant, vous verrez apparaitre une pastille rouge vous indiquant que vous perdrez 20XP pour son utilisation (lire l’article où sont détaillé les règles de score dans Sight-O). “Mais, mais… pourquoi?!”

 

LE CHEF D’ORCHESTRE, MAÎTRE DU TEMPO

Le métronome est très important pour intégrer les notions naturelles de tempo. Bon nombre de musiciens (les grands spécialistes étant les chefs d’orchestre), à l’instar de l’oreille absolue, peuvent instantanément battre la mesure de n’importe quel tempo. Ils ont intégré cette compétence à force de travail et de concentration.

Le tempo est donc censé être l’une des spécialités du chef d’orchestre. Il faut dire que mener à la baguette un orchestre de 90 musiciens n’est pas aisé. Il faut une bonne dose d’assurance pour amener tout ce beau monde à jouer aux bons tempi.

Ce talent n’est pas inné. Comme beaucoup de chose, cela se travaille. L’une des composantes de ce travail est d’utiliser votre métronome d’une façon bien particulière.

INFORMATION SONORE VS VISUELLE

Les métronomes ont en général deux façons de vous indiquer le tempo : par une information sonore (un son) et/ou une information visuelle (une lumière qui clignote).
Avouez-le, la plupart du temps vous utilisez le métronome sonore. Plus agréable, plus sécurisant, demandant… moins d’efforts de concentration. Vous vous abandonnez, en toute confiance, à votre bon vieil ami le métronome. Vous êtes passif.

Vous commencez à comprendre.
Le métronome sonore est à long terme beaucoup moins efficace pour vous donner cette notion naturelle de tempo. Une fois votre métronome éteint, vos serez et resterez tout aussi perdu.

Suivre un tempo grâce à une petite lumière qui clignote est, peut être moins naturel, moins facile, moins pratique (“mes yeux regardent déjà la partition”), mais reste beaucoup plus efficace à long terme que de se reposer sur un simple “bip, bip, bip, bip, bip, bip”. Pourquoi? Parce que cela vous demande un effort de concentration. Vous êtes actif.

LE CACHE, L’AUTRE AMI QUI VOUS VEUT DU BIEN

Avec Sight-O, c’est très simple. Le cache se déplace au tempo de l’exercice, il fait donc office de métronome visuel. Quelle aubaine ! Travailler avec Sight-O, en plus de vous faire progresser en déchiffrage, vous apportera une fiabilité dans l’exécution de vos tempi.

Pour les plus inquiets (oui, on vous voit au fond), vous avez bien évidemment la possibilité d’utiliser le métronome, cependant, ce petit malus de -20XP vous rappelle que le mieux pour vous, est de vous en passer. Nous ne voulons que votre bien.

MÉTRONOME SONORE

Si vous souhaitez malgré tout utiliser un métronome sonore au quotidien, voici notre conseil :

Ne le laissez pas tourner sans arrêt.

Avant de commencer votre partition, repérez le tempo, concentrez-vous…
Lancez votre métronome l’équivalent de deux à quatre mesures. Essayez de vous imprégner de ce tempo, de le retenir, de le ressentir.

Arrêtez le métronome.

Jouez votre morceau, en restant concentré sur le maintient d’un tempo régulier. À la fin de la partition, relancez votre métronome. Vous saurez alors si vous avez réussis à tenir bon… ou pas.

Pour finir, un petit exercice pour vous entrainer à “apprendre” les tempi :

• Téléchargez sur votre smartphone une appli de métronome
• Choisissez un tempo sans actionner le métronome
• Concentrez-vous…
• Claquez des doigts en essayant de prendre le tempo choisi
• Stabilisez et gardez ce tempo pendant 8 à 16 temps
• Arrêtez-vous
• Vérifiez votre tempo en actionnant le métronome
• Recommencez en ajustant si besoin

Reproduisez cet exercice dans plusieurs tempi, jusqu’à taper dans le mille à chaque fois.