Les musiciens du Titanic : qui sont-ils et que sont-ils devenus ?

Les musiciens du Titanic : qui sont-ils et que sont-ils devenus ?

Le Titanic heurta un iceberg de trente mètres de haut le 14 avril 1912 à 23h40, au large de Terre-Neuve, ce qui éventra la coque du paquebot à tribord. En quelques heures seulement, le plus grand paquebot du monde sombrait. Alors que le navire coulait, un groupe de musiciens continua de jouer même lorsque leur destin fût scellé, tentant d’apaiser la foule. De cette légende pourtant vraie, plusieurs questions se posent : qui sont ces musiciens ? et surtout, quelle est la dernière œuvre qui fut jouée sur le Titanic ? Voyons cela ensemble.

 

Présentation des musiciens

Edith Rosenbaum Russell, une femme américaine et l’une des dernières survivantes du Titanic, parla à la télévision française en 1963 et fit quelques déclarations. À ses côtés durant le naufrage, se trouvaient huit musiciens, tous employés de la White Star Line, la compagnie maritime du Titanic. Ces musiciens s’appelaient Wallace Hartley, Georges Krins, Theodore Brailey, Percy Taylor, John Clarke, John Hume, Wes Woodward et Roger Bricoux, un violoncelliste français, qui n’avait que 20 ans lors du naufrage.

Ces jeunes musiciens disparus dans le naufrage sont aujourd’hui considérés comme des héros. Plusieurs témoins ont expliqué que les musiciens ont joué des airs de musique légère, des Valses et du Fox-Trot, et ce ensemble pour la dernière fois cette nuit-là. L’officier Charles Lightholler, l’un des rescapés, a affirmé se souvenir d’avoir entendu de la musique Jazz et a déclaré que cette musique l’avait aidée à calmer les passagers et à organiser le sauvetage de plusieurs centaines d’entre-eux.

Wallace Hartley

Wallace Hartley est né dans une famille d’ouvriers textiles dans la ville de Colne, dans le Lancashire, où il a passé la première moitié de sa vie. Durant son adolescence, lui et sa famille déménagent à plusieurs reprises dans le Yorkshire : à Huddersfield, ensuite à Leeds et enfin à Dewsbury. Après leur déménagement dans le Yorkshire, Wallace Hartley réussit à convaincre son père de lui permettre de poursuivre une carrière musicale. Il a joué au Harrogate Kursaal et a dirigé l’orchestre municipal de Bridlington. Pendant un certain temps, il tourne avec les Moody-Manners et les compagnies d’opéra Carl Rosa.

La carrière musicale de Wallace Hurtley l’a ensuite emmené en mer, là où il rejoint la ligne Cunard, naviguant d’abord sur le Lusitania , puis rejoignant son navire jumeau le Mauretania en tant que chef d’orchestre. C’est la veille du départ du Titanic que Wallace a dû quitter le Mauretania pour devenir chef d’orchestre dans le célèbre bateau, le temps d’un voyage. Offre qu’il accepta à contrecœur. Wallace Hartley meurt lors du naufrage à l’âge de 33 ans.

On retrouva le corps de Wallace Hartley serrant son étui à Violon, accompagné d’une valise contenant l’instrument, accrochée à son uniforme. L’instrument sur lequel furent jouées les dernières notes entendues des passagers, fut vendu plus d’un million d’euros lors d’une vente aux enchères, faisant de l’instrument l’un des objets retrouvés les plus chers du Titanic.

 

Les musiciens du Titanic : qui sont-ils et que sont-ils devenus ?
Le Violon et l’étui de Wallace Hartley vendu à plus d’un million d’euros

Georges Krins

Georges Krins est un violoniste belge, né à Paris , mais ayant grandi dans la ville de Spa en Belgique. Et c’est dans cette ville que Georges s’intéresse à la musique et suit des cours à l’Académie de Spa. Il étudie au Conservatoire de Liège en 1902. En 1908, il finit ses études avec le premier prix décerné à l’unanimité. À cette époque, il joue dans un orchestre spadois “la Grande Symphonie”. En 1910, Georges Krins est engagé pour une saison à l’hôtel Ritz de Londres. Il part en mars 1912 pour travailler comme musicien sur le Titanic.

Georges Krins était premier Violon et dirigeait un trio. La compagnie du Titanic voulait créer une atmosphère française, c’est pour cela que Roger Bricoux et Georges Krins étaient présents dans l’orchestre. Georges Krins meurt lors du naufrage à l’âge de 23 ans.

Saviez-vous qu’il existe plusieurs types d’orchestre ? Symphonique ou encore philarmonique, nous vous les présentons dans cet article.

Theodore Brailey

Theodore Ronald Brailey est né à Walthamstow. Il a étudié le Piano à l’école et a trouvé son premier emploi en tant que pianiste dans un hôtel de la ville.
En 1902, Theodore Brailey signe un contrat pour 12 ans, en tant que musicien dans le régiment Royal des Fusiliers du Lancashire, mais donna sa démission cinq ans plus tard.

Dès 1911, il embarqua dans de nombreux navires : la Saxe puis les Carpates, dans lequel il rencontra le violoncelliste français Roger Bricoux. Par la suite, les deux hommes furent recrutés par la société des frères Black, et rejoignirent la White Star Line pour faire partie du groupe de musiciens destiné à jouer à bord du Titanic. Theodore Brailey meurt également lors du naufrage alors qu’il était âgé de 24 ans.

 

Les musiciens du Titanic : qui sont-ils et que sont-ils devenus ?
Orchestre du Titanic

Percy Taylor

Concernant Percy Taylor, nous avons peu d’informations sur lui. Ce qui est su du public c’est que Percy Taylor a grandi et a vécu à Londres. Nous savons aussi qu’il jouait du Piano et du Violoncelle, c’est d’ailleurs les instruments qu’il pratiquait sur le bateau. Percy Taylor a pris la décision de signer pour embarquer sur le Titanic suite à un mariage malheureux. Il meurt à l’âge de 32 durant le naufrage.

John Clarke

John Clarke est un contrebassiste anglais né à Chorlton-cum-Hardy à Manchester, qui venait d’une famille de musiciens. Au moment de son recensement en 1911, John Clarke est décrit comme un musicien célibataire vivant avec sa mère et ses deux sœurs. Il était autrefois membre de l’orchestre de l’Argyle Theatre of Varieties, Birkenhead et avait également joué avec le Liverpool Philharmonic Band.

John Clarke embarque à bord du Titanic en tant que contrebassiste. Il avait déclaré qu’après ce voyage, il espérait se lancer à nouveau dans une saison musicale. Il meurt avec ses collègues à l’âge de 28 ans.

John Hume

John Hume était un violoniste écossais élevé dans une famille amatrice de musique. C’est son père qui lui apprit le Violon dès son plus jeune âge.

John Hume s’engage dans les orchestres de navires, en premier pour l’Anchor Line, suite à une carrière d’employé de bureau qui ne le satisfait pas. Il part ensuite sur des navires plus importants comme le Celtic et le Megantic puis sur l’Olympic auprès de Wes Woodward. Après l’accident avec le navire britannique “le Hawke“ en 1891, John Hume devient un temps chef de l’orchestre du Carmania avant de rejoindre le Titanic. Il était 1er Violon dans le groupe de musiciens. C’était la première fois qu’il faisait partie d’un orchestre. John Hume meurt à l’âge de 21 ans sur le Titanic.

 

Les musiciens du Titanic : qui sont-ils et que sont-ils devenus ?
Peinture d’Antonio Capel, 1960

Wes Woodward

John Wesley Woodward, où plus communément appelé Wes Woodward était un musicien né à Bromwich en Angleterre. C’était un violoncelliste doué et diplômé de la “Royal Academy of Music“ de Londres. Les compétences de Wes Woodward étaient très recherchées dans le cadre d’un ensemble, soliste et professeur.

C’est lorsqu’il déménage dans le Dorset et devient membre de l’orchestre municipal d’Eastbourne qu’il se fait connaître pour la première fois. À la suite, il rejoignit l’orchestre Von Leer du Grand Hotel d’Eastbourne et plus tard, l’orchestre d’Eastbourne du Duc de Devonshire. Wes Woodward devient un musicien professionnel, jouant également à Oxford.

À Eastbourne, il rejoint les musiciens de la White Star Line , jouant sur des navires transatlantiques. Le 10 avril 1912, il embarque à bord du Titanic pour son voyage inaugural pour faire partie des musiciens. Il meurt à l’âge de 32 ans durant le naufrage.

Roger Bricoux

Roger Bricoux est un violoncelliste français né à Cosne-Sur-Loire qui grandit dans la principauté de Monaco dans laquelle son père jouait du Cor depuis 1883 au sein de l’orchestre symphonique.

Il débuta ses études musicales avec son père et les musiciens de l’orchestre de Monte-Carlo, puis les a poursuivis à l’académie musicale de Bologne en Italie. Académie dans laquelle il décroche un premier prix. Il achève ses études au Conservatoire de Paris, avant de revenir à Monaco.

Roger Bricoux effectue des remplacements dans les orchestres de la Côte d’Azur qui se produisent durant l’hiver, et finit par se produire à l’Hôtel central de Leeds en Angleterre, en 1910, ou au Grand Hôtel du lion d’or, à Lille, en 1911. Au début de l’année 1912, Roger est engagé sur le Titanic suite à un contrat signé avec la Black Talent Agency, qui à l’époque, avait le monopole des orchestres de paquebots. Roger Bricoux meurt à l’âge de 20 ans lors du naufrage. Il était le plus jeune musicien de l’orchestre.

 

Les musiciens du Titanic : qui sont-ils et que sont-ils devenus ?

 

La dernière œuvre jouée sur le Titanic

Certains témoins ont expliqué que la dernière œuvre qu’ils ont entendue avant le naufrage du Titanic était “Songe d’automne”, une valse d’Archibald Joyce jouée tous les soirs par l’orchestre en trio ou en quintette.

D’autres ont déclaré avoir entendu pour la dernière fois l’hymne intitulé “Nearer, My God, to Thee“ soit “Plus près de toi mon Dieu”. Musique que l’on retrouve dans le film “Titanic“ de James Cameron, sorti en 1997.

Certains témoins et historiens soupçonnent que ce hymne fut la dernière oeuvre musicale jouée par les musiciens sur le Titanic. Par exemple, Vera Dick, une passagère canadienne a rapporté qu’elle fut la dernière chanson du groupe. Cependant, des rapports indiquent que Vera Dick était partie par canot de sauvetage une heure et vingt minutes auparavant et n’aurait pas pu assister à la dernière chanson des musiciens du Titanic. Le mystère concernant la dernière œuvre jouée sur le Titanic reste donc entier.

 

Conclusion

L’orchestre de musiciens du Titanic fait partie d’une des histoires les plus mystérieuses et légendaires du célèbre paquebot. Face à la panique des passagers lors du naufrage du Titanic, les huit membres se sont réunis dans le salon de première classe pour apaiser tout le monde. Alors que le navire continuait de couler, le groupe s’est déplacé vers l’avant du pont du bateau et a continué à jouer. Cette nuit-là, huit musiciens d’exception ont perdu la vie, en tentant d’apaiser les derniers instants des passagers du Titanic, n’ayant pas pu évacuer à temps le navire.

 

Cet article vous a plu ? Ces informations vous ont été utiles ? Faites-en profiter vos collègues, vos amis, vos élèves… Partagez-le !