Les chants de Noël les plus célèbres : leurs origines

Les chants de Noël les plus célèbres : leurs origines

Cadeaux, chants, bonnet rouge, bûche glacée… Voici quelques mots qui caractérisent Noël, la période préférée des enfants. Mais que serait Noël sans les chants que nous connaissons tous et que nous entonnons à tue-tête ? Les chants de Noel prennent leurs origines dans la tradition Chrétienne et ont été composés et chantés en latin. À l’écoute de ces chants connus, seriez-vous capable de citer leur titre ? Ou encore mieux, de raconter leur histoire ? Découvrons ensemble les origines des plus célèbres chants de Noël.

 

Silent Night : une chanson réconfortante

La plupart des chants que nous connaissons ont été écrits entre le XVIIIe et le XIXe siècle. Silent Night ou encore Douce Nuit en français, fait partie de l’un d’eux. Ce cantique écrit par le prêtre Joseph Mohr, fut chanté pour la première fois en 1818, la veille de Noël dans l’Église Saint-Nicolas se trouvant à Oberndorf en Autriche. Et par la suite, a été mis en musique par l’organiste Franz Xaver Gruber.

La légende raconte que la mélodie aurait été écrite parce que l’Orgue ne fonctionnait plus et qu’en solution de repli, Joseph Mohr et Franz Xaver Gruber se seraient mis à écrire et composer Douce Nuit, chantée et accompagnée le lendemain à la guitare.

Pendant longtemps, ce chant populaire a été attribué à de grands compositeurs tels que Joseph Haydn ou encore Mozart, jusqu’à ce qu’on remonte le fil de son histoire et que l’on retrouve le manuscrit original.
Aujourd’hui, Douce Nuit est traduit dans plus de 300 langues et dialectes et a été enregistré par plusieurs artistes connus : Celine Dion, Mariah Carey et Dalida.

Jingle Bells : LE chant de Noël par excellence

Jingle Bells ou encore Vive le vent dans sa version française, a été composé en 1857 par James Lord Pierpont, organiste de l’église Unitarienne et anti-esclavagiste Savannah. Cette mélodie a été avant tout composé pour accompagner les festivités de Thanksgiving et donc n’était pas un chant de Noël. À l’origine, il donna un autre nom au chant : One Horse Open Sleigh, dû au fait que la mélodie imite le trot d’un cheval et que les paroles sont inspirées par les courses de traineaux auxquelles James Pierpont avait assisté quelques années plus tôt. L’histoire de cette chanson raconte la balade en traineau d’un jeune couple dans la neige.

En France, c’est en 1948 que l’humoriste Francis Blanche choisit de l’adapter en français et n’en fasse définitivement un chant de Noël. Cependant, quelques phrases n’ont pas été traduites, notamment ce passage jugé sulfureux à l’époque en raison du double sens qu’il contiendrait : “ Go it while you’re young/Take the girls tonight ” qui signifient en français « Allez-y tant que vous êtes jeunes/Prenez les filles ce soir ».

La célèbre chanson Jingle Bells, après avoir connu un grand succès, a fait un tour dans l’espace. En décembre 1965, les astronautes Walter M. Schirra, Jr. et Thomas P. Stafford ont joués Jingle Bells à l’harmonica pour leurs collègues de la station de Houston au Texas. La mélodie est alors devenue la première chanson à avoir été jouée dans l’espace.

À l’image de Noël, Halloween est également une fête propice à la musique. Découvrez l’histoire des musiques classiques les plus angoissantes.

 

Carol of the Bells : La B.O d’un célèbre film

Carol of the Bells tient ses racines dans la mélodie d’une vieille chanson folklorique ukrainienne appelée Shchedryk. Shchedryk qui signifie “ la petite hirondelle ” a été composée en 1916 par le compositeur et professeur de musique ukrainien Mykola Leontovych. Cette chanson parle d’un moineau qui vole dans une maison pour chanter à la famille l’année abondante qui les attend car initialement, Shchedryk est une chanson pour célébrer le Nouvel An.

C’est en 1921 que Shchedryk est joué pour la première fois au États-Unis. Peter J. Wilhousky, un compositeur américain avec des origines ukrainiennes, a écrit les paroles en anglais en 1936. Le succès de cette mélodie a conduit au changement de son nom pour le public occidental et deviendra Carol of the Bells. La chanson s’est rapidement associée à Noël, notamment grâce à ses paroles, qui comportaient des références aux cloches d’argent.

Aujourd’hui, Carol of the Bells est non seulement associé à Noël mais est aussi devenue la bande originale du célèbre film “Maman, j’ai raté l’avion !“ (Home Alone).

 

Let It Snow : Qu’il neige en pleine canicule !

Le chant “ Let It Snow “ a été composé pour Dean Martin – acteur américain – par le parolier Sammy Cahn et le compositeur Jule Styne en juillet 1945. Elle a été écrite à Hollywood en Californie, en pleine canicule car Cahn et Styne souhaitaient des conditions plus fraîches !

La musique a été enregistrée pour la première fois en 1945 par Vaughn Monroe et devient un hit, jusqu’à atteindre la première place du Palmarès “ Billboard Best Seller ”. Elle y restera durant 1 an.

En 1959, Dean Martin a enregistré ce qui est souvent considéré comme la version définitive de “ Let It Snow ” dans le cadre de son album “ A Winter Romance ”. Bien que de renommée internationale, la chanson est entrée dans le Billboard Hot 100 que pour la première fois en 2018.

Il est né le divin enfant : La naissance du Messie

La mélodie du « Divin enfant ” est basée sur un air de chasse du 17e siècle qui a ensuite été dérivé en chant de Noël. Aujourd’hui encore, nous ne savons pas qui en a écrit les paroles. Cependant, le texte apparaît pour la première fois en 1874 dans un recueil d’airs lorrains composé par un organiste nommé Jean-Romain Grosjean.

Le chant raconte la naissance du Messie : Jésus-Christ. Naissance que les prophètes de l’ancien testament avaient prédit des milliers d’années plus tôt.

Au fil des années, le chant a été interprété par plusieurs artistes dont l’auteur-compositeur-interprète Gérald Paquin qui a interprété le chant dans la langue Ojibwé, parlée en Amérique du Nord.

 

 

Conclusion

La période de Noël est une période idéale pour passer du temps en famille à chanter des chants traditionnels. Aujourd’hui, la tradition des chants de Noël s’est répandue dans le monde entier. Plusieurs versions des chants les plus populaires existent. Parmi ces chants populaires, beaucoup d’entre eux restent anonymes et personne ne connaît leur histoire. Cependant, ces airs sont toujours autant chantés et appréciés. Le plus ancien des chants de Noël français ayant subsisté est le cantique Entre le bœuf et l’âne gris que l’on continue de chanter encore aujourd’hui.

 

Cet article vous a plu ? Ces informations vous ont été utiles ? Faites-en profiter vos collègues, vos amis, vos élèves… Partagez-le !